lundi, 16 novembre 2009

ça, c'est fait

Today, les deux premières épreuves pour le poste de secrétaire communal dans mon petit bled.


Comme prévu, la première les doigts dans le nez normalement... En fait de conférence de niveau universitaire à synthétiser et commenter, la lecture d'un article de Références (supplément emploi d'un journal belge ndlr). Vouais, savait pas moi que Références c'était du niveau universitaire ! LOL


Et puis, la deuxième, j'ai rendu feuille blanche. Questions juridiques sur le code communal et autres joyeusetés du genre. Questions ouvertes. Même pas la peine d'essayer les 2-3 questions sur les 15 où j'aurais peut-être pu ébaucher un début de réponse car pour réussir il faut une moyenne de 60%. Bref. M'attendais pas à grand chose de cette deuxième épreuve, mais j'espérais un QCM, histoire de pouvoir essayer quand même.


J'ai pas aimé les sourires de deux candidats quand j'ai rendu ma feuille... après avoir lu deux fois les questions et décidé que non, j'allais rendre feuille blanche. Quelque chose dans leur regard que je n'ai pas aimé. Je ne saurais pas dire quoi exactement.


Enfin bref. M'a miné un peu cette histoire...même si c'était loin d'être le job de mes rêves. Mais faut dire qu'en ce moment, depuis mon ce we à Logroño, j'ai la larme plus que facile à la moindre chose qui ne va pas comme il faudrait. Yaka attendre que ça passe...

20:24 Écrit par mariposa dans Mariposa cherche un job | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : job, echec, snif |  Facebook |

Les 10 jours marathon

...ou comment après des semaines de désert total, s'enchaîne 3 examens pour des jobs.


Des examens un peu chaud. Demain, première étape pour le processus de sélection d'un secrétaire communal dans mon village. C'est-à-dire 3h30 le matin de "conférence de niveau universitaire" à résumer (facile a priori, l'ai fait pour le concours diplomatique avec fièvre et migraine). 1h de temps de midi...sauf que, moi, je vais pas coltiner les sandwiches offerts (hum) par la commune et vais plutôt aller diner chez mes grand-parents qui habitent à 5 min à pied du lieu d'examen. Et puis, la partie la plus corsée à mon humble avis, le questionnaire sur les questions du droit des communes, etc. Langue tirée


Et puis jeudi, un examen à la CSC pour le poste de conseillère chômage. Va à être chaud parce qu'ils nous demandent d'emmener notre calculatrice pour l'examen... Hum, ça promet ça !


Et puis mardi en 8, le fameux entretien/test en anglais et espagnol pour ce stage rémunéré avec l'ONU au Pérou.


Bref, pas de quoi m'ennuyer, moi, dans les jours à venir !

08:15 Écrit par mariposa dans Mariposa cherche un job | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : espoir, job, examen |  Facebook |

jeudi, 12 novembre 2009

C'est la loose !

Sentiment de ces derniers jours. Après cette parenthèse avec Juan ce weekend, dur dur le retour à ma vie monotone de chercheuse-d'-emploi-qu'à-pas-encore-son-permis-et-ce-sera-pas-avant-l'année-prochaine.


Alors oui, j'ai passé un weekend super avec lui. Mais now, le retour sur la terre ferme est dur. Le retour des doutes sur mon avenir, professionnel, amoureux, etc. Sur le où je serais l'année prochaine ? Qu'est-ce que je ferais ? Et ça, ça recommence à me bouffer... Suis en plus en train de cogiter... Genre un stage de janvier à avril, ça veut dire que je risque de ne pas être en Belgique pour passer des entretiens pour des programmes pour lesquels j'ai postulé (assistante de langue française à l'étranger)/vais postuler (le service volontaire de la CTB). Of course, je peux tjs négocier un aller-retour avec l'ONG qui m'accueillera...mais si je dois le faire trop souvent, c'est pas top quand même. Mais en même temps, je peux pas non plus toujours tout postposer, arrêter de me lancer dans des trucs intéressants professionnellement et humainement pour des "si".


Et puis, dernier coup de massue. L'auto-école. Définitivement pas prête à passer le permis cette année. Me proposent le modèle provisoire où je peux conduire seule. Mais pour ça, faudra faire montre d'un peu plus de réactivité et de confiance en moi au cours de dimanche. Apparemment, c'est mon point faible : trop passive et manque de confiance en moi. A surmonter d'ici dimanche pour au moins avoir un début d'indépendance motrice...

20:45 Écrit par mariposa dans Météo mariposienne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : humeur, job, snif, doutes, au volant |  Facebook |

mercredi, 04 novembre 2009

Au Pérou en 2010 ?

Bon, je sais, c'est largement mettre la charrue avant les boeufs... Je n'ai encore reçu qu'une invitation à une interview pour ce job. Et une interview costaud qui ne sera sans doute que la deuxième étape du processus de sélection.


Alors voilà. Hier soir, j'ai reçu un mail me signifiant l'acceptation de ma candidature pour participer au programme de stage des Volontaires de l'ONU (UNV internship, en anglais). Et plus, précisément pour un projet au Pérou avec l'organisation UNIFEM. Comme son nom le laisse supposer, UNIFEM est une organisation qui travaille avec/a comme public bénéficiaire les femmes. Ses activités se concentrent sur 4 des 8 Objectifs du Millénaire pour le Développement, les ODM, qui sont : le renforcement de la sécurité et des droits économiques des femmes, l'élimination de la violence contre les femmes, la prévention VIH/SIDA et la promotion de l'égalité des genres dans les processus démocratiques et de construction de la citoyenneté.


Et donc maintenant, y a plus qu'à bosser pour préparer au mieux cette interview dans trois semaines. Au programme, l'ONU, la coopération au développement et le travail d'UNIFEM (et donc of course la question du genre). Le tout, à l'oral et à l'écrit, en anglais et espagnol uniquement ! Quand je disais que ça allait être costaud !

 

16:19 Écrit par mariposa dans Mariposa cherche un job | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : job, unv, unifem |  Facebook |

lundi, 19 octobre 2009

Retour à la case départ

ça y est. Le verdict (le couperet?) est tombé. L'ONEM me refuse la dispense pour 2009. Donc pas de stage à Madrid dans cette ong. Même si je m'étais plus ou moins préparée à ce refus, tout en gardant un peu d'espoir, et bien, la décision ne fut pas facile à encaisser... D'autant plus que, le stage tombé à l'eau, je pensais quand même partir passer un we à Logroño mais après avoir vérifié les horaires d'avion, qui ont changé depuis juin, c'est tout simplement impossible. L'avion arrive trop tard pr prendre le dernier bus de Zaragoza à Logroño et idem au retour, le bus part trop tard pour que je puisse espérer avoir mon avion à Santander (ben oui, pcq comme les horaires ont été retardés, je serai repartie via Santander). Bref, le moral est pas au top ce soir.


Mais bon. Même si le coup est dur, j'ai déjà des projets pour rebondir. Eurodyssée ou autre FIT pour 2010, me concentrer sur mon permis et reprendre l'auto-école en espérant obtenir le papier rose d'ici la fin de l'année Clin d'oeil et si je ne gaspille pas mes sous en billet d'avion, peut-être une formation en animation avec le MRAX si il y a des dates disponibles avant la fin de l'année), histoire d'ajouter une corde à mon arc. Sans oublier toutes les candidatures en attente...


Bref, ce n'est pas parce qu'une porte se ferme (momentanément), qu'il faut désespérer ! La route est encore longue mais j'y arriverai...tôt ou tard!

 

 

20:48 Écrit par mariposa dans Un stage en Espagne ? | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : stage, job, madrid |  Facebook |

mercredi, 14 octobre 2009

Y'en a marre d'attendre !

C'est pas que je sois impatiente, c'est juste qu'il y a un moment où ça devient relou de toujours attendre.


Attendre de savoir si ma dérogation va être acceptée, si je prendrais ce car dans deux semaines direction un stage de trois mois à Madrid. ça va faire une semaine que je l'ai postée, je guette maintenant avec impatience et angoisse l'arrivée du facteur... D'autant plus que la deadline approchant et que je n'ai toujours pas compté l'ong qui m'acceuille pour les prévenir d'une possible annulation (bon, en soi, comme je leur ai envoyé il y a un mois un mail avec la copie du contrat de stage signé et posant des questions pratiques sur mon arrivée et que ce mail est resté sans réponse, pour le coup, je culpabilise pas trop).

Attendre de savoir si mes xièmes candidatures à x jobs ont passé le cap de l'analyse de cv (d'une semaine à un mois voire plus avant d'avoir une réponse et parfois même rien du tout... Quelques honnêtes préviennent quand même que si tu n'as pas de nouvelles dans x jours, ça veut dire que tu n'es pas repris mais que tu dois comprendre qu'au nombre des candidatures reçues ils peuvent pas contacter tout le monde).

Attendre de savoir si t'as réussi l'exam de cette formation. Ah non, ça c'est fini, reçu mon certificat de réussite aujourd'hui ! Yeah !


Bref, là je voudrais juste pouvoir appuyer sur la touche forward. Juste avancer de quelques jours, maximum deux semaines. Histoire de savoir vers quoi me tourner, essayer de plannifier les choses à venir, les étapes à franchir. Et puis, ça m'éviterait d'osciller constamment entre espoir et désespoir, angoisse et attente. Parce que plus que l'attente, c'est sans doute l'incertitude qui me hante et me bouffe mon énergie.

20:25 Écrit par mariposa dans Météo mariposienne | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : stage, job, doutes, grrr |  Facebook |

jeudi, 24 septembre 2009

Et tout vole en éclat...

Reçu une mauvaise nouvelle aujourd'hui. L'ONEM me refuse la dispense pour mon stage à Madrid.  En tout cas pour 2009. Ce qui signifie que je peux faire une croix sur ce stage. Sauf si il y a possibilités de recours sur cette décision et que celles-ci soient positives. Contacté le service juridique de mon syndicat pour savoir qui je devais contacter dans ce cas, ainsi que la personne qui s'occupe de la gestion des stages pour le FOREM.


On verra ce qu'il en sortira... Au pire, il me faudra sans doute reculer mon stage au mois de janvier, vu que le refus porte sur l'année 2009.


Mais en attendant, je me sens démoralisée, déprimée. Neuf mois que je cherche du boulot et c'est toujours la même rengaine : nous avons retenu un candidat plus expérimenté. J'en peux plus de cette impression de végéter, de ces journées qui s'éternisent. J'ai bien pensé à un stage en Belgique mais les programmes ne sont pas aussi développé que pour l'étranger (c'est-à-dire peut être pas le droit de continuer à toucher les allocations et en plus avoir des frais de transports).


Enfin. Vivement le weekend et la formation pour me changer les idées...

20:14 Écrit par mariposa dans Un stage en Espagne ? | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : stage, job, snif |  Facebook |