mercredi, 25 novembre 2009

Y'a des jours comme ça...

Prenez hier par exemple. Jour de mon interview/entretien pour ce stage rémunéré au Pérou avec l'ONU. Journée qui avait très mal commencé...


Rien qu'au réveil... Me suis réveillée avec des douleurs type crampes dans le mollet. Mais pas comme d'habitude. Généralement, ça m'arrive plutôt vers l'arrière du mollet, là c'était plutôt l'avant. Douleur du genou à la cheville. Jour d'entretien signifie port des chaussures à talons (ça fait meilleur effet que les Converse). Et là, la perspective d'avoir à marcher, qui plus est avec des talons, n'annonçait déjà pas une bonne journée.


Ajoutons à cela le temps d'hier. Pluie + vent = effet catastrophique sur mes cheveux. Plusieurs mèches qui en profitent pour reprendre leur indépendance et partir dans tous les sens. Voire qui se gonflent légèrement (du plus belle effet, je dirais, pour vous aider à visualiser, que ça donne l'impression que je porte des cache-oreilles sous les cheveux, ça c'est pour que vous visualiser). Malgré le lissage du matin...qui reste de toute façon inefficace face aux caprices de la météo. Bref. Ravie d'avoir attendre mon bus une dizaine de minutes sous le vent et la pluie et de marcher dans Bruxelles dans les mêmes conditions.


Et puis, sur le chemin de l'entretien, petit sms à ma best. Pour savoir comment elle va après ses gardes de nuit. Et au retour de sms, j'apprends la rupture avec son-mec-déjà-pris (dont je vous parlais ici). Et même si je pense qu'à long terme, ce sera sans doute une bonne chose, ça lui permettra de rencontrer quelqu'un qui peut se consacrer à elle à 100%, la première chose que j'ai pensé c'est "oh merde". Parce que c'était clairement pas un bon moment, elle a un examen à passer pour un nouveau poste fin de la semaine. Et que now elle a plus trop la tête à ça. Et puis aussi, parce que même si je pense que cette histoire n'aurait pu déboucher sur rien d'autre, la douleur qu'elle ressent est réelle et difficile.


Quant à l'entretien, suivi du test écrit, tous les deux switchant de l'anglais à l'espagnol, je pense que cela s'est plutôt bien passé... Absolument pas du tout ce à quoi je m'attendais, vu que dans le mail il parlait de questions sur le projet, l'ONU, la coopération internationale, les questions de genre. Et là, nada sur ces sujets là... Je dirais plutôt entretien général. Comment tu réagis dans telle situation et ce genre de choses. L'écrit était plus personnel. Mais je ne peux en dire plus, "clause" de confidentialité.


Ensuite, repartie assez tard de cet entretien, vu que je n'étais convoquée que pour le mileu d'après-midi pour à nouveau affronter les éléments jusqu'à la gare. Et là, distribution de cartes sim avec crédit de 5 euros de l'opérateur belge sensé nous rapprocher tous et, le plus intéressant, de ses espèces de mugs isothermes. Rhaaa, depuis le temps que j'en revais. Voilà-t-il pas qu'en plus on me l'offre. Bon ok. Aux couleurs de cet opérateur et de son tarif international (mais franchement il est plutôt sympa).


Bref, ma journée repassait dans le positif... Jusqu'à ce que retard de train et train full full, me fassent passer les 30 minutes suivantes debout. Un calvaire avec mes crampes au mollet...mais pas question de m'asseoir au sol avec ma new veste. Ah non, alors ! Mais ouf, j'y ai survécu !


Y'a des jours comme ça, où on est super content que la journée s'achève enfin et d'être enfin de retour à la maison...

16:08 Écrit par mariposa dans Météo mariposienne | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : humeur, stage, onu, petits bonheurs |  Facebook |

mardi, 17 novembre 2009

Tadaaa ! Cette fois, ça y est...

...j'ai (quasi) mon permis provisoire modèle 1 pour conduire seule ! Quasi parce que le moniteur avec qui j'ai roulé deux heures cet après-midi n'est pas habilité à me faire ce petit papier. Dois retourner demain à l'auto-école le chercher. Ensuite, photos d'identité et direction la commune !


YEEPEE ! Enfin l'impression d'avancer dans quelque chose...

16:15 Écrit par mariposa dans Mariposa au volant | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : humeur, au volant |  Facebook |

dimanche, 15 novembre 2009

Tadaaa !

Cours d'autoécole ce matin... Et ça c'est suuuuuuper bien passé ! OUF ! OUAIS !!!

J'étais zen (ça change hein ?!), concentrée et bien géré tout ce qui avait géré.

Bref, tellement bien que encore deux heures de cours mardi aprèm', pour confirmer que tout est ok et normalement j'aurais mon petit papier pour le permis provisoire...pour conduire toute seule ! Yeeeeah !

 

Fière et contente de moi now Rigolant

vendredi, 13 novembre 2009

Dans le vent

Today, j'ai pas mal marcher. C'est souvent plus une nécessité, pour des petits déplacements, pour ne pas déranger mon grand-père. Mais aussi parce qu'un minimum d'activité physique, c'est in-dis-pen-sa-ble !


Et aujourd'hui, j'ai été gâtée. Le temps, qu'on nous annonçait maussade, était franchement agréable. Un peu de vent, pas trop fort, juste assez pr donner un coup de fouet, se sentir vivant. Des températures plus douces que ces derniers jours (il me semble). Bref, parfait pour marcher. Un nouveau petit moment de félicité Sourire .

20:35 Écrit par mariposa dans Just smile and enjoy | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : humeur, nature, petits bonheurs |  Facebook |

jeudi, 12 novembre 2009

C'est la loose !

Sentiment de ces derniers jours. Après cette parenthèse avec Juan ce weekend, dur dur le retour à ma vie monotone de chercheuse-d'-emploi-qu'à-pas-encore-son-permis-et-ce-sera-pas-avant-l'année-prochaine.


Alors oui, j'ai passé un weekend super avec lui. Mais now, le retour sur la terre ferme est dur. Le retour des doutes sur mon avenir, professionnel, amoureux, etc. Sur le où je serais l'année prochaine ? Qu'est-ce que je ferais ? Et ça, ça recommence à me bouffer... Suis en plus en train de cogiter... Genre un stage de janvier à avril, ça veut dire que je risque de ne pas être en Belgique pour passer des entretiens pour des programmes pour lesquels j'ai postulé (assistante de langue française à l'étranger)/vais postuler (le service volontaire de la CTB). Of course, je peux tjs négocier un aller-retour avec l'ONG qui m'accueillera...mais si je dois le faire trop souvent, c'est pas top quand même. Mais en même temps, je peux pas non plus toujours tout postposer, arrêter de me lancer dans des trucs intéressants professionnellement et humainement pour des "si".


Et puis, dernier coup de massue. L'auto-école. Définitivement pas prête à passer le permis cette année. Me proposent le modèle provisoire où je peux conduire seule. Mais pour ça, faudra faire montre d'un peu plus de réactivité et de confiance en moi au cours de dimanche. Apparemment, c'est mon point faible : trop passive et manque de confiance en moi. A surmonter d'ici dimanche pour au moins avoir un début d'indépendance motrice...

20:45 Écrit par mariposa dans Météo mariposienne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : humeur, job, snif, doutes, au volant |  Facebook |

lundi, 10 août 2009

La vie devant moi - Zazie

Voici les paroles d'une chanson que j'aime tout particulièrement. Cela faisait longtemps que je ne l'avais plus écouté. Aujourd'hui, je l'ai redécouverte. Ou plutôt un DVD reçu cet aprem' me l'a remis en tête. Et cela correspond plutôt bien à mon état d'esprit de ces derniers jours...

LA VIE DEVANT MOI - ZAZIE

Dis-moi que tout va bien
au creux de l'oreille
Que je puisse enfin
enfin trouver le sommeil.
Dis-moi que tout va bien
que je suis de taille
à pouvoir enfin
enfin trouver du travail
Dis-moi qu'on ne va pas
me mettre dehors
parce que je n'ai pas
de papiers ni de tresor

Berce-moi d'illusions
de rêves de mômes
Quand on sera grand
ils seront gentils les hommes
Raconte-moi des histoires
que je fasse semblant de croire
Que j'ai la vie devant moi
La vie devant moi

Dis-moi que j'ai le temps
de courir le monde
avant que le monde
ne soit mis a feu et a sang
Dis-moi que j'ai le temps
de trouver l'amour
avant que l'amour
ne soit plus qu'un rêve d'avant

Berce-moi d'illusions
serre-moi plus fort
que je puisse encore
sentir l'herbe sous le beton
Dis-moi qu'un de ces jours
je retrouverai
le courage pour
avoir la vie dont je revais
Invente moi des histoires
Je ferai semblant de croire
Que j'ai la vie devant moi
La vie devant moi

Pour que je ferme les yeux
sur les portes qui se ferment
Pour que je les ouvre un jour
dis-moi que j'ai toujours
La vie devant moi.


Pif Paf Pouf - color version

Ça pourrait être un bon résumé de comment je me sens, là, maintenant. Ou un manque total d’inspiration pour dénommer ces quelques mots, jetés sur ce clavier à cet instant T. Ça dit tout et rien de ce qui est à venir. Mais c’est parfois le rien qui dit tout…

 

En bref, petit pêle-mêle des derniers jours.

 

Beaucoup de doutes. Est-ce vraiment un bon choix, ce stage en Espagne ? Me suis aperçue que la bourse est un chouia plus basse que ce que je pensais. Et après calculs, même si ce n’est pas infaisable, il faudra faire attention à chaque cent…et avoir un peu de chance pour le logement. Mais je crois qu’au fond, l’envie est plus forte que les doutes et la peur et que l’aventure en vaut la chandelle…

 

Un ras-le-bol. Marre de végéter. Quand tu postules pour un job qui correspond à ton diplôme, ton profil, on te dit non parce que t’as pas assez d’expérience. Quant tu postules un peu en dessous, on te dit non aussi. Et dans ce cas-là, on m’a sorti tout récemment qu’on avait peur que je finisse par m’ennuyer dans un job qui serait en dessous de mes capacités. Bon, d’accord, peut-être. Mais ici, le problème était surtout que vu l’investissement mis dans le futur candidat (6 mois à 1 an de formation), ne serait-ce pas plutôt peur de perdre cet investissement, de perdre son temps ? Tout à fait légitime, je vous l’accorde, mais alors qu’on ne me serve pas une excuse bidon !

 

Et pis, même quand t’arrives à bosser quelques jours, faut encore se battre pour toucher son salaire. Et vui. Avais bossé comme hôtesse 3 jours en juin. Paiement prévu fin juillet selon contrat. 10 août et toujours rien sur mon compte. Ai envoyé quelques mails pour savoir ce qu’il en était toute la semaine passée. On m’a d’abord dit que les paiements avaient été effectué le 31, que ça allait donc arriver. Plus tard, que la comptable était en congé et donc qu’il fallait attendre son retour pour voir de quoi il retournait (retour prévu pour aujourd’hui, ndlr). Et là, nouveau mail today. J’attends.

 

Des slaloms en marche arrière. Eh oui, ma bonne dame. Une idée de mon oncle, inspirée par mon cousin. Pour que je saisisse dans quel sens va la voiture en marche arrière. Résultat pas trop mal au final. Créneau presque ok… Faut juste que j’ajuste la vitesse de la voiture à la vitesse à laquelle je tourne le volant. C’est marrant, mais finalement je crois que je préfère les manœuvres à la conduite sur route. Le côté challenge, la concentration et l’absence de danger public sur mon chemin !

 

Un petit tour à l’événement festif du weekend dans la région : la braderie de G. Mais qu’est-ce qu’il faisait froioioid ! Sentiment bizarre : cela faisait bien trois ans que je n’y étais plus allée because le voyage au Zimbabwe en 2007 et mon Service Volontaire Européen en Espagne en 2008. Bizarre, à la fois en terrain connu mais différent, changé. Est-ce moi, les gens, l’événement, la ville qui a changé ?

 

Et pour finir rouge. M’étais offerte un superbe jupe achetée sur un stand du souk du festival Esperanzah ! . Rouge, la jupe. Et malgré les précautions de Maman-Mariposa qui ne lave du rouge qu’avec des couleurs similaires, la jupe a déteint. Sur mon tee-shirt rose de pijama (pas très grave, il a juste une couleur plus soutenue qu’avant, ce qui n’est pas plus mal) et le tee-shirt de Petite Sœur qui m’en veut à mort… OOOps !

 

20:26 Écrit par mariposa dans Météo mariposienne | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : humeur, en vrac, job, doutes |  Facebook |