lundi, 28 septembre 2009

Aaaaaaaaaah !

C'est le cri que j'ai poussé silencieusement lorsque je L'ai découverte se promenant sur mon jeans. Exactement comme on nous les avait décrites. Corps jaunâtre à brunâtre (notamment la "poche" contenant le (MON) sang). J'espère seulement que c'est un cas isolé. Qu'il n'y en a pas d'autres quelque part dans mes vêtements, mon sac, ma valise. Et surtout qu'il n'y ai pas d'oeufs.


De quoi je parle ? D'une punaise des lits. Certaines chambres de l'auberge de jeunesse où nous avons passé ces quatre weekends de formation en étaient infestées (bon, faut pas exagérer, mais elles y étaient). Rien de très grave en soi. C'est un peu comme une piqûre de moustique. La seule différence c'est que les boutons et les démangeaisons peuvent apparaître jusqu'à une semaine après la piqûre. Et que ça s'installe dans les structures en bois des lits. Que ça peut pondre dans les vêtements et sacs.


Bref. Alors que je pensais n'avoir été en contact avec ces bestioles que lors du deuxième weekend (boutons et démangeaisons qui sont apparus dans la semaine qui a suivi et confirmation de la direction de l'auberge qui a inspecté les chambres), là je me demande d'où vient celle-là. Et si il y en a d'autres. Enfin. Après la découverte, j'ai inspecté mon lit (a priori, rien de ce coté-là) et mis au congélateur mes vêtements. J'espère vraiment que c'était juste un cas isolé...

17:16 Écrit par mariposa dans Rencontres et autres formations | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : bestioles, berk |  Facebook |

CTB-weekend 4

... et dernier weekend ! Ne reste plus que l'examen (un écrit, un oral) samedi.


Un dernier weekend qui a commencé difficilement par une conférence sur la Banque Mondiale, sujet relativement technique et très polémique, en anglais le vendredi soir... Raisons pour lesquelles la plupart d'entre nous sommes arrivés vendredi avec des pieds de plomb. Au final, un exposé intéressant, bien qu'orienté dans le sens de la BM, trop optimiste sur son rôle dans le développement. On sentait d'ailleurs à certains moments que le conférencier prévenait les futures critiques dans son discours.


Samedi fut une journée plus légère, du moins pour moi qui avait déjà eu l'occasion de suivre des cours sur ces questions : anthropologie et monde arabe. Suivi des témoignages des participants qui avait déjà eu une expérience dans le Sud. Je n'avais pas très envie au départ de témoigner sur mon voyage d'immersion au Zimbabwe, qui date quand même de 2007, mais suite à l'insistance des responsables pédagogiques et le peu de volontaires pour témoigner, j'ai finalement céder. Au final, sur les 100 participants, seulement 8 d'entre nous ont accepté de témoigner (soit nous n'étions vraiment pas nombreux à avoir déjà eu une expérience soit les gens ne voulaient pas témoigner). Pas mal stressée, parce que j'utilisais un powerpoint qui servait à une présentation d'une heure à six pour le présenter seule en 20 minutes et que certains détails n'étaient plus aussi frais dans ma mémoire. Il y a d'ailleurs eu une ou deux questions pour lesquelles je n'ai pas pu répondre. Mais dans l'ensemble, malgré mon stress, j'ai eu des échos positifs. Ouf !


Après les témoignages, la soirée. Notre dernière soirée ensemble. Au programme : danse africaine et apéro, suivi d'un diner tajine et puis nous devions libérer la salle à 22h30. Joli programme qui fut finalement fort perturbé, suite au retard de la prof de danse africaine (une des participantes) et des djembés. Bref, ce fut apéro, diner et danse africaine...et nous n'avons libéré la salle que vers minuit ! Et pour continuer la soirée, nous avons négocié l'utilisation d'une autre salle au sous-sol et d'un baffle afin de pouvoir continuer la soirée ! Au programme : essentiellement de la musique africaine moderne. Rigolant


Dimanche, le réveil fut plutôt pénible mais heureusement, l'intervenante du matin n'est jamais arrivée... A la place nous avons donc visionné le film Lumumba sur l'indépendance du Congo et l'assassinat de Patrice Lumuba. Un film très intéressant à voir ! La journée s'est achevée sur une dernière conférence sur l'empreinte écologique et le développement avant l'évaluation du cycle et le verre de l'amitié.


Et la formation terminée, il me reste des infos, des concepts que j'ai pu approfondir ou rafraichir, des échanges intéressants avec les autres participants et, si l'examen se passe bien samedi, un nouveau "diplôme" qui me permettra de postuler au Service Volontaire de la CTB ainsi qu'au programme des Volontaires de l'ONU.

lundi, 21 septembre 2009

CTB-weekend 3

Avant-dernier we de l'infocycle général de la CTB. Le plus intéressant à mon avis. Celui des options. Trois dont il fallait en choisir une. Pistes de solidarité internationale, microinitiatives ou actions au nord. J'ai choisi le troisième module, ayant déjà suivi le premier à travers le cycle de base d'Iteco et n'ayant pas d'idées concrètes de micro-projets à mettre en place.


Au programme de ce we pour les actions au nord : l'éducation au développement, la sensibilisation/communication, l'analyse de projet et le plaidoyer. Théorie assortie d'exercices pratiques en groupe où nous devions imaginer comment monter telle ou telle action. Bref, enfin du concret, du "presque" neuf, des infos à la pelle mais reliées à la réalité que nous avons pu réellement toucher et non juste aborder brièvement. Un we fatiguant aussi parce que la fatigue accumulée au long des we commence à se faire sentir. Mais aussi parce que pour une fois il nous était possible et obligatoire de participer activement, de débattre en petits groupes, de réaliser quelque chose qui nous soit propre.


Seul bémol au we : la nouvelle que la chambre que j'occupais le we précédent avec 3 autres participantes étaient apparemment infestées de punaises des lits...dont nous avons vu apparaître les traces de morsure dans le courant de la semaine (il peut y avoir jusqu'à 10 jours entre la morsure et l'apparition d'un bouton). Pas plus dangereux qu'un bouton de moustique mais tout aussi irritant, de taille variable (de la grosse dose à un tout petit point) mais sans danger autre que les désagréments causés par les démangeaisons. Après vérifications, je n'ai heureusement pas ramené ces petites bêtes à la maison même si mes bras en portent les traces. Ouf ! Reste plus qu'à espérer que l'auberge aura bien été traitée durant la semaine...

mardi, 15 septembre 2009

CTB-weekend 2

Oufti, et un autre we de formation de passé ! On sent que l'on commence à entrer dans le vif du sujet, les soirées de ce we n'étaient plus consacrées à des activités ludiques... Bref des journées complètes de cours, merci les pauses café pr permettre à nos neurones de récupérer (quoique apparemment, je ne le digère plus ce café. Trop fort ou simple overdose de ma part, je ne sais pas mais le fait est que le we prochain, j'arrête et je me mets au thé lol).


Bref. Un we où un bon nombre de thèmes on été brassés : interculturalité et droit, musique (donné par un prof un peu loufoque, cours émaillé d'extraits musicaux of course et de nombreuses anectodes), la question du genre (où les débats ont été très très animés), la question de la pauvreté illustrée par le cas du Niger et du Laos, la dette du tiers-monde et la crise financière et pour finir un cours sur l'historique des ongs et les perspectives d'avenir. Dans l'ensemble, à nouveau des notions, des concepts déjà vus... mais qu'il est important de rappeler régulièrement. Il paraît qu'il faut voir cinq fois un sujet pour le retenir à fond... Encore 1-2 formations et je suis au point lol !


Et sinon, un peu déçue que pas mal de participants profitent de la situation de l'auberge pour sortir le soir. Bon, en même temps je compare à la formation d'ITECO où nous étions beaucoup moins nombreux et où il était quasi impossible de trouver un endroit à proximité pour aller boire un verre ou sortir autre que le bar du centre. Et donc une formation où au deuxième we je connaissais les prénoms de tout le monde et où les soirées étaient passées (presque) tous ensemble à boire quelques bières, à revenir sur la journée écoulée et parler de nos vies... Bon, y a aussi de ça à la CTB mais beaucoup moins je trouve. La faute à un groupe nettement plus grand dont la dynamique ne peut donc pas être identique.


Mais dans l'ensemble, je suis satisfaite de ce deuxième we et des rencontres, des liens qui se créent ou qui s'approfondissent. Par contre, enchainer 4 we d'affilée, c'est vraiment hard ! Tellement crevée qu'hier soir j'étais à 21h dans mon lit !

 

lundi, 07 septembre 2009

CTB-weekend 1

Pfiou ! Premier we de formation terminé ! Comme dans toute formation de ce genre, les profils des participants sont variés et cela nous permettra au fil des we, d'apprendre des expériences des uns et des autres et d'échanger des bons plans boulot-stage.


Une centaine de participants, moitié néerlandophones, moitié francophones. Un programme (francophone) relativement "lourd" et intéressant : microfinance, commerce équitable, caractéristiques économiques des pays en développement, et des activités en soirée en anglais, permettant ainsi le mélange des deux groupes linguistiques. Heureusment, les activités du soir se veulent plus ludiques, comme avec ce jeu sur le commerce international où par groupe de deux l'on représente un pays du monde et où l'on doit négocier avec les autres l'achat/l'échange des denrées nécessaires à la couverture des besoins de notre population en échangeant/achetant nos ressources naturelles ou l'utilisation des usines. Même si il est clair que ce type de jeu simplifie fortement la réalité, il n'en est pas moins un réel reflet de celle-ci et permet de mieux saisir ses enjeux et ses difficultés.


Bref, un bilan positif pour ce premier we très économique...malgré la fatigue ! Concentrer et enchainer de tels cours sur un we, de 9h à 22h, parfois plus tard, ça fatigue. Mais bon, le résultat est là... Des moments d'échange avec les autres participants, des cours intéressants et des infos qui l'est souvent bon de réactiver, de réapprendre. Vivement le we prochain !

vendredi, 28 août 2009

Soirée festive locale d'Ecolo

Vendredi passé, il y a pile une semaine donc, je me suis rendue à la soirée organisée par la locale d'Ecolo dans mon petit village. Etant membre depuis peu, me suis dit que c'était une bonne occasion de rencontrer du monde. D'autant plus que l'expérience du weekend Ecolo J m'avait bcp plu.


Soirée "Auberge Espagnole" où chacun apportait un plat. Et vous devinerez peut-être aisément ce que j'avais choisi de préparer. Non ? Pas d'idées ? Une tortilla de patatas :) . Ce n'était que mon deuxième essai de réussir une tortilla et j'en étais assez fière... Bon la tortilla c'est aussi un plat très simple à préparer (à l'exception de la phase où il faut la retourner pour parachever la cuisson de l'autre côté) et puis le côté pratique, pour ce genre d'occasion, c'est qu'elle peut aussi bien faire office de zakouskis, d'entrée ou de plat principal et qu'elle peut se manger froide, tiède ou chaude. (Si cela vous intéresse, je posterai prochainement la recette).


Bref. Mise à part une petite déception qu'il n'y ait pas plus de jeunes (moi et une autre fille qui a un peu le même parcours que moi) à cette soirée, ce fut très sympa. J'ai appris plein de choses sur la vie de la commune et sur tout un tas d'autres sujets. Rencontré ma prof de morale du secondaire. Qui ne m'avait pas reconnu (paraît que j'ai pas mal changé ms c'est clair que passer du court+lentilles au long+lunettes, oui c'est un sacré changement). Mais une fois qu'elle a su mon prénom et que je l'avais eu comme prof, elle s'est souvenue de mon nom. Et d'un livre dont j'avais du parler en classe, qu'elle avait lu grâce à moi et qui lui avait bcp plu...


Ce fut donc une petite soirée agréable...

mercredi, 08 juillet 2009

Samedi 4 juillet : Ecolo J on fire

A vous, je peux bien le dire, cela fait plusieurs années que je suis sympathisante d'Ecolo et depuis j'ai passé le cap et suis devenue membre. Cela fait aussi un certain temps que je reçois les annonces des différentes activités et actions organisées par l'organisation de jeunesse créée par les jeunes d'Ecolo, Ecolo J.


Et dc, puisque cette année, mon agenda s'y prêtait, j'ai participé à la journée Ecolo J : Ecolo J on fire.

Chouette ambiance et chouette journée, ponctuée de formations et d'ateliers. Pour chaque créneau horaire, deux possibilités s'offraient à nous, et pr ma part, voici le programme que je me suis concocté :

- la formation sur l'écologie politique et l'historique d'Ecolo. Où j'ai appris qu'Ecolo colle encore plus que ce que je ne pensais à mes valeurs et ideaux, s'inscrit ds la droite lignée des mouvements ONG et syndicaux autour des quels je gravite(ait) plus ou moins fréquemment.

- l'atelier sur la sécurité sociale organisé par les Jeunes CSC autour d'un jeu coopératif suivi d'un débat

- et enfin l'atelier sur la prostitution.


La journée s'est évidemment achevée par le discours des présidents d'Ecolo J et s'est terminée de manière festive autour d'un barbecue, d'un concert et d'une soirée...pour s'achever par une nuit sous tente et un petit dej le dimanche matin (je dois avouer que, fatiguée comme je l'étais et avc la perspective du départ en vacances tout proche, je suis rentrée dormir chez moi ds mon lit douillet).


Au final, j'ai donc passée une trés bonne journées. Enrichissante tant de connaissances, de savoir que de rencontres. L'envie pe aussi si j'en ai l'occasion de participer à d'autres activités ou actions. Bref, une affaire à suivre ;)