mercredi, 25 novembre 2009

Y'a des jours comme ça...

Prenez hier par exemple. Jour de mon interview/entretien pour ce stage rémunéré au Pérou avec l'ONU. Journée qui avait très mal commencé...


Rien qu'au réveil... Me suis réveillée avec des douleurs type crampes dans le mollet. Mais pas comme d'habitude. Généralement, ça m'arrive plutôt vers l'arrière du mollet, là c'était plutôt l'avant. Douleur du genou à la cheville. Jour d'entretien signifie port des chaussures à talons (ça fait meilleur effet que les Converse). Et là, la perspective d'avoir à marcher, qui plus est avec des talons, n'annonçait déjà pas une bonne journée.


Ajoutons à cela le temps d'hier. Pluie + vent = effet catastrophique sur mes cheveux. Plusieurs mèches qui en profitent pour reprendre leur indépendance et partir dans tous les sens. Voire qui se gonflent légèrement (du plus belle effet, je dirais, pour vous aider à visualiser, que ça donne l'impression que je porte des cache-oreilles sous les cheveux, ça c'est pour que vous visualiser). Malgré le lissage du matin...qui reste de toute façon inefficace face aux caprices de la météo. Bref. Ravie d'avoir attendre mon bus une dizaine de minutes sous le vent et la pluie et de marcher dans Bruxelles dans les mêmes conditions.


Et puis, sur le chemin de l'entretien, petit sms à ma best. Pour savoir comment elle va après ses gardes de nuit. Et au retour de sms, j'apprends la rupture avec son-mec-déjà-pris (dont je vous parlais ici). Et même si je pense qu'à long terme, ce sera sans doute une bonne chose, ça lui permettra de rencontrer quelqu'un qui peut se consacrer à elle à 100%, la première chose que j'ai pensé c'est "oh merde". Parce que c'était clairement pas un bon moment, elle a un examen à passer pour un nouveau poste fin de la semaine. Et que now elle a plus trop la tête à ça. Et puis aussi, parce que même si je pense que cette histoire n'aurait pu déboucher sur rien d'autre, la douleur qu'elle ressent est réelle et difficile.


Quant à l'entretien, suivi du test écrit, tous les deux switchant de l'anglais à l'espagnol, je pense que cela s'est plutôt bien passé... Absolument pas du tout ce à quoi je m'attendais, vu que dans le mail il parlait de questions sur le projet, l'ONU, la coopération internationale, les questions de genre. Et là, nada sur ces sujets là... Je dirais plutôt entretien général. Comment tu réagis dans telle situation et ce genre de choses. L'écrit était plus personnel. Mais je ne peux en dire plus, "clause" de confidentialité.


Ensuite, repartie assez tard de cet entretien, vu que je n'étais convoquée que pour le mileu d'après-midi pour à nouveau affronter les éléments jusqu'à la gare. Et là, distribution de cartes sim avec crédit de 5 euros de l'opérateur belge sensé nous rapprocher tous et, le plus intéressant, de ses espèces de mugs isothermes. Rhaaa, depuis le temps que j'en revais. Voilà-t-il pas qu'en plus on me l'offre. Bon ok. Aux couleurs de cet opérateur et de son tarif international (mais franchement il est plutôt sympa).


Bref, ma journée repassait dans le positif... Jusqu'à ce que retard de train et train full full, me fassent passer les 30 minutes suivantes debout. Un calvaire avec mes crampes au mollet...mais pas question de m'asseoir au sol avec ma new veste. Ah non, alors ! Mais ouf, j'y ai survécu !


Y'a des jours comme ça, où on est super content que la journée s'achève enfin et d'être enfin de retour à la maison...

16:08 Écrit par mariposa dans Météo mariposienne | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : humeur, stage, onu, petits bonheurs |  Facebook |

Commentaires

C'est bien vrai ça, les journée qui commencent mal font souvent boule de neige.

Écrit par : Futile | mercredi, 25 novembre 2009

le train grrrrr moi après le boulot retour a la cas mais tout les trains directions charleroi inexistant problème sur la ligne heureusement ma tit soeur est venue me chercher au midi, arrivé 2h après l'heure habituel merci la sncb, j'espère que tout ira bien pour toi je croisse les doigts besos ciao

Écrit par : ~?~ | mercredi, 25 novembre 2009

Les commentaires sont fermés.