mercredi, 30 septembre 2009

En vrac...

Z'avez vu ? La Mariposa, elle est à la une des skynetblogs cette semaine... Une bonne raison pour pondre un ou deux articles sérieux, non ? Eh ben non, pas du tout. Juste une tite liste. Où il y a à boire et à manger, du sérieux et du moins sérieux. Andii ! (ça veut dire let's go en shona, oui oui mon petit témoignage sur mon voyage au Zimbabwe samedi à laisser des traces).


- une petite lueur d'espoir concernant mon stage. Ai contacté les responsables du Forem International Traineeship et apparemment, des personnes dans la même situation que moi ont finalement réussi à avoir la dispense. Va falloir demander une dérogation à l'ONEM. Mais avant cela, il faut qu'ils contactent les personnes concernées, histoire que j'ai des noms pour soutenir mon argumentation. Bref, on attend, on croise les doigts, et j'ai déjà écrit une bonne dizaine de fois cette lettre dans ma petite tête.


- 48 h après la découverte de la punaise, rien à signaler. Les traces de piqûre sont apparues lundi soir-mardi matin. Elle m'a pas ratée et c'est apparemment régalée la s***** ! Vous verriez la taille de ces machins ! Brrr...


- Reçu des mails dans tous les sens concernant l'examen de samedi. Liste de questions des examens précédents, question sur "mais qu'est ce que vous allez étudier, vous ?" Je dois avouer que jusqu'ici je me la joue cool (ben vui, c'est des sujets que j'ai déjà étudié) ms vu le ramdam qu'ils sont en train de faire, j'ai fait qqs recherches sur des éléments manquants dans mes notes (genre les 5 modèles du développement de Guy Bajoit). Bon. Je me connais. Je suis pas une super bosseuse, d'autant plus que l'étude, ça fait deux ans que j'ai arreté, que c'est des sujets que si je ne les maîtrise pas à fond, je dois avoir des ressources pour faire comme ci , et résultat, je serais surement hyper stressée de vendredi soir à samedi matin, une fois les questions devant les yeux... Pfff, vivement samedi 14h30 que tout ça soit derrière moi !


- Un petit truc stupide que j'avais envie de vous faire partager... Un test en espagnol sur facebook que j'ai fait il y a qqs semaines. Le sujet : crée ton animal de compagnie idéal. Les résultats d'amis l'ayant fait semblaient totalement surréalistes et sympa et je me suis donc collée aussi. Voici mon résultat :



cerdiguay


Cette charmante bestiole est un cerdigüay (de cerdo, le cochon et guay, cool). Aussi stupide que puisse être ce test, je trouve que ce cerdiguay est quand même super mignon, non ?

lundi, 28 septembre 2009

Aaaaaaaaaah !

C'est le cri que j'ai poussé silencieusement lorsque je L'ai découverte se promenant sur mon jeans. Exactement comme on nous les avait décrites. Corps jaunâtre à brunâtre (notamment la "poche" contenant le (MON) sang). J'espère seulement que c'est un cas isolé. Qu'il n'y en a pas d'autres quelque part dans mes vêtements, mon sac, ma valise. Et surtout qu'il n'y ai pas d'oeufs.


De quoi je parle ? D'une punaise des lits. Certaines chambres de l'auberge de jeunesse où nous avons passé ces quatre weekends de formation en étaient infestées (bon, faut pas exagérer, mais elles y étaient). Rien de très grave en soi. C'est un peu comme une piqûre de moustique. La seule différence c'est que les boutons et les démangeaisons peuvent apparaître jusqu'à une semaine après la piqûre. Et que ça s'installe dans les structures en bois des lits. Que ça peut pondre dans les vêtements et sacs.


Bref. Alors que je pensais n'avoir été en contact avec ces bestioles que lors du deuxième weekend (boutons et démangeaisons qui sont apparus dans la semaine qui a suivi et confirmation de la direction de l'auberge qui a inspecté les chambres), là je me demande d'où vient celle-là. Et si il y en a d'autres. Enfin. Après la découverte, j'ai inspecté mon lit (a priori, rien de ce coté-là) et mis au congélateur mes vêtements. J'espère vraiment que c'était juste un cas isolé...

17:16 Écrit par mariposa dans Rencontres et autres formations | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : bestioles, berk |  Facebook |

CTB-weekend 4

... et dernier weekend ! Ne reste plus que l'examen (un écrit, un oral) samedi.


Un dernier weekend qui a commencé difficilement par une conférence sur la Banque Mondiale, sujet relativement technique et très polémique, en anglais le vendredi soir... Raisons pour lesquelles la plupart d'entre nous sommes arrivés vendredi avec des pieds de plomb. Au final, un exposé intéressant, bien qu'orienté dans le sens de la BM, trop optimiste sur son rôle dans le développement. On sentait d'ailleurs à certains moments que le conférencier prévenait les futures critiques dans son discours.


Samedi fut une journée plus légère, du moins pour moi qui avait déjà eu l'occasion de suivre des cours sur ces questions : anthropologie et monde arabe. Suivi des témoignages des participants qui avait déjà eu une expérience dans le Sud. Je n'avais pas très envie au départ de témoigner sur mon voyage d'immersion au Zimbabwe, qui date quand même de 2007, mais suite à l'insistance des responsables pédagogiques et le peu de volontaires pour témoigner, j'ai finalement céder. Au final, sur les 100 participants, seulement 8 d'entre nous ont accepté de témoigner (soit nous n'étions vraiment pas nombreux à avoir déjà eu une expérience soit les gens ne voulaient pas témoigner). Pas mal stressée, parce que j'utilisais un powerpoint qui servait à une présentation d'une heure à six pour le présenter seule en 20 minutes et que certains détails n'étaient plus aussi frais dans ma mémoire. Il y a d'ailleurs eu une ou deux questions pour lesquelles je n'ai pas pu répondre. Mais dans l'ensemble, malgré mon stress, j'ai eu des échos positifs. Ouf !


Après les témoignages, la soirée. Notre dernière soirée ensemble. Au programme : danse africaine et apéro, suivi d'un diner tajine et puis nous devions libérer la salle à 22h30. Joli programme qui fut finalement fort perturbé, suite au retard de la prof de danse africaine (une des participantes) et des djembés. Bref, ce fut apéro, diner et danse africaine...et nous n'avons libéré la salle que vers minuit ! Et pour continuer la soirée, nous avons négocié l'utilisation d'une autre salle au sous-sol et d'un baffle afin de pouvoir continuer la soirée ! Au programme : essentiellement de la musique africaine moderne. Rigolant


Dimanche, le réveil fut plutôt pénible mais heureusement, l'intervenante du matin n'est jamais arrivée... A la place nous avons donc visionné le film Lumumba sur l'indépendance du Congo et l'assassinat de Patrice Lumuba. Un film très intéressant à voir ! La journée s'est achevée sur une dernière conférence sur l'empreinte écologique et le développement avant l'évaluation du cycle et le verre de l'amitié.


Et la formation terminée, il me reste des infos, des concepts que j'ai pu approfondir ou rafraichir, des échanges intéressants avec les autres participants et, si l'examen se passe bien samedi, un nouveau "diplôme" qui me permettra de postuler au Service Volontaire de la CTB ainsi qu'au programme des Volontaires de l'ONU.

jeudi, 24 septembre 2009

Et tout vole en éclat...

Reçu une mauvaise nouvelle aujourd'hui. L'ONEM me refuse la dispense pour mon stage à Madrid.  En tout cas pour 2009. Ce qui signifie que je peux faire une croix sur ce stage. Sauf si il y a possibilités de recours sur cette décision et que celles-ci soient positives. Contacté le service juridique de mon syndicat pour savoir qui je devais contacter dans ce cas, ainsi que la personne qui s'occupe de la gestion des stages pour le FOREM.


On verra ce qu'il en sortira... Au pire, il me faudra sans doute reculer mon stage au mois de janvier, vu que le refus porte sur l'année 2009.


Mais en attendant, je me sens démoralisée, déprimée. Neuf mois que je cherche du boulot et c'est toujours la même rengaine : nous avons retenu un candidat plus expérimenté. J'en peux plus de cette impression de végéter, de ces journées qui s'éternisent. J'ai bien pensé à un stage en Belgique mais les programmes ne sont pas aussi développé que pour l'étranger (c'est-à-dire peut être pas le droit de continuer à toucher les allocations et en plus avoir des frais de transports).


Enfin. Vivement le weekend et la formation pour me changer les idées...

20:14 Écrit par mariposa dans Un stage en Espagne ? | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : stage, job, snif |  Facebook |

mardi, 22 septembre 2009

Choquée !

En état de choc, c'est le mot.

En vue de mon stage à Madrid début novembre, je cherche un appart' via des sites spécialisés. Tous les jours, je reçois un récapitulatif des dernières annonces correspondant à mes critères (prix, caractéristiques des colocs, ...) et l'une du récapitulatif d'aujourd'hui m'a laissé complètement sur le cul.

Tout commençait idylliquement. Un appart' bien situé et un prix franchement abordable de 300 euros dans l'en-tête. Donc, je clique sur le lien pour voir le descriptif complet. Chambre avec salle de bain privée, salle de sport dans la résidence où est située à l'appart', portier, jacuzzi, ... Là, ça commence doucement à paraître un peu bizarre. Tout ça pour 300 euros, doit y avoir un piège quelque part. Je continue ma lecture...

C'est un appart' de 7 personnes, quatre gars et deux filles déjà et qu'il veulent une troisième coloc'. Et là, la suite : nous cherchons quelqu'un prêt à faire la fête du mercredi ou jeudi au samedi, que la cocaïne ne dérange pas (hein?).Et là déjà, le tableau n'est plus si idyllique... Mais le "meilleur" restait encore à venir... Le type qui propose l'appart' à 300 euros annonce que le loyer réel est de 700 euros mais qu'il le fait gratos pour la fille qui acceptera de coucher avec lui deux à trois fois par semaine. Il ajoute qu'il est un gars propre, pas moche et issu d'un bon milieu socio-économique... Bref, si ça, ça sent pas les (gros gros) problèmes à venir !

Franchement, j'en suis toujours pas remise... Autant vous dire que ce n'est surement pas là que je m'installerai pour ces trois mois à Madrid !!!

13:59 Écrit par mariposa dans Un stage en Espagne ? | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : madrid, appart, choquee |  Facebook |

La fringale du mois

Pfff. C'est dingue depuis dimanche ai des fringales. Des envies de sucré et de salé (d'habitude je suis plutôt sucré). Dimanche, j'ai d'abord cru que c'était le résultat des menus du we de formation (le midi, c'est toujours buffet froid de crudités et vu que j'aime pas ça (sf les carottes mais ça dépend de l'assaissonnement et les asperges). Bé vui, dimanche soir au retour, j'ai avalé deux petits vache qui rit, un pain au chocolat, un croissant et j'ai partagé une conserve de petites zwan à la sauce tomate avec ma soeur...ooops j'allai oublier un petit bout de maredsous.

Et pis hier, ça continue. Chocolat et bonbons. M'enfin ! Et pis là lumière ! C'est juste LA semaine du mois et ça passera donc assez rapidement... Il vaudrait mieux, d'ailleurs, parce que sinon à ce rythme-là, ça va mal finir !

10:30 Écrit par mariposa dans Mariposa et son corps | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : en vrac |  Facebook |

lundi, 21 septembre 2009

CTB-weekend 3

Avant-dernier we de l'infocycle général de la CTB. Le plus intéressant à mon avis. Celui des options. Trois dont il fallait en choisir une. Pistes de solidarité internationale, microinitiatives ou actions au nord. J'ai choisi le troisième module, ayant déjà suivi le premier à travers le cycle de base d'Iteco et n'ayant pas d'idées concrètes de micro-projets à mettre en place.


Au programme de ce we pour les actions au nord : l'éducation au développement, la sensibilisation/communication, l'analyse de projet et le plaidoyer. Théorie assortie d'exercices pratiques en groupe où nous devions imaginer comment monter telle ou telle action. Bref, enfin du concret, du "presque" neuf, des infos à la pelle mais reliées à la réalité que nous avons pu réellement toucher et non juste aborder brièvement. Un we fatiguant aussi parce que la fatigue accumulée au long des we commence à se faire sentir. Mais aussi parce que pour une fois il nous était possible et obligatoire de participer activement, de débattre en petits groupes, de réaliser quelque chose qui nous soit propre.


Seul bémol au we : la nouvelle que la chambre que j'occupais le we précédent avec 3 autres participantes étaient apparemment infestées de punaises des lits...dont nous avons vu apparaître les traces de morsure dans le courant de la semaine (il peut y avoir jusqu'à 10 jours entre la morsure et l'apparition d'un bouton). Pas plus dangereux qu'un bouton de moustique mais tout aussi irritant, de taille variable (de la grosse dose à un tout petit point) mais sans danger autre que les désagréments causés par les démangeaisons. Après vérifications, je n'ai heureusement pas ramené ces petites bêtes à la maison même si mes bras en portent les traces. Ouf ! Reste plus qu'à espérer que l'auberge aura bien été traitée durant la semaine...