jeudi, 10 septembre 2009

Blood diamonds

Cela faisait longtemps que j'avais envie de le voir, ce film. Pas pour Leonardo Dicaprio, non. Pour son histoire. Ce n'est pourtant pas un film "facile à voir", il est même plutôt dur. Et sans doute très (trop) proche de la réalité. Et j'ai profité de sa diffusion en télé lundi soir pour enfin le voir.


Pour ceux qui ne connaîtraient pas l'histoire, nous sommes en pleine guerre civile au Sierra Leone. Guerre sur fond de trafic de diamants, qui servent à alimenter les mouvements rebelles. Qui enlèvent les hommes pour les faire travailler dans les mines, les enfants pour en faire des soldats et ne laissent que feu, sang et ruines derrière leur passage. Une plongée en enfer dans des décors magnifiques (malheureusement, ce n'est pas la Sierra Leone que l'on voit, mais le Mozambique, pays voisin du Zimbabwe et dont les paysages me le rappelent forcément).


Au-delà de la tragédie de la famille de Solomon (enlevé pour travailler dans les mines, son fils comme enfant-soldat, sa femme et ses deux autres enfants réfugiés dans un camp en Guinée dont ils ne peuvent sortir) et de l'histoire du traficant de diamants David Archer (incarné par Dicaprio) qui se révelera moins insensible que l'on ne l'imagine au début, c'est aussi pour moi la preuve que nous avons notre rôle à jouer dans ce qu'il se passe là-bas. A ceux qui détiennent les infos de les rendre accesibles, à nous de nous renseigner sur la provenance et les conditions de fabrication/d'acheminement de ce que nous achetons. Parce que ce trafic de diamants, cette guerre, nous avons le pouvoir d'y mettre un terme. En exigeant de connaître la provenance des diamants que nous achetons.


Et puis, ce n'est pas parce que cette guerre est finie que l'histoire s'achève. Elle se répète au Congo où se pose la question du contrôle d'un minéral utilisé dans la fabrication de nos téléphones portables et dont le Congo est quasi une source exclusive.


Une petite phrase m'a marquée dans ce film. Prononcée par un Sierra Leonais à Solomon, parlant de la rébellion toute proche et des diamants. Heureusement qu'ils n'ont pas trouvé de pétrole dans ce pays, c'est là que les vrais problèmes commenceraient...


A méditer...

12:30 Écrit par mariposa | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cine, blood diamonds |  Facebook |

Commentaires

Moi aussi Bonjour à toi. Moi aussi j'ai regardé ce film lundi soir ( je suis belge aussi , vive la rtbf ) ... et j'ai vraiment apprécié. malgré la dureté des images et du scénario parfois. Mais cest un beau films comme il faut en voir parfois pour se poser de bonnes questions et pour réaliser qu'on a bien de la chance d'être ici... Mais pffiu c'était dur hein !

Écrit par : Dolores | jeudi, 10 septembre 2009

Les commentaires sont fermés.