samedi, 29 août 2009

Un joyeux non anniversaire !

Exactement 4 semaines après la "vraie" date, ce soir nous allons enfin fêter mon anniversaire en famille. Que je vous rassure, ça m'est quelque peu indiffèrent, la date à laquelle on le fête. Native du mois d'août, les anniversaires en retard ou en avance, selon les années, je connais...et même très bien ! Pcq même si ça tombe à la même date chaque année, il y a toujours bien un membre de la famille qui est en vacances, quand ce n'est pas tous. Je ne les blâme pas. Pourquoi choisiraient-ils leurs dates de vacances en fonction de mon anniversaire ?


Je crois que c'est un peu ce qui fait que je ne suis pas plus attachée que cela à le fêter. Prévoir ou non quelque chose le jour même, avant, ou plus tard, au final, ça n'a pas beaucoup d'importance. Pcq les proches, même si ils sont parfois dans l'impossibilité d'être présents physiquement ce jour-là, ont toujours une petite pensée pour moi. Et au final, c'est ce qui importe vraiment, non ?

 

 

16:45 Écrit par mariposa dans Mariposa philosophe | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : famille, philosophe |  Facebook |

vendredi, 28 août 2009

ça, c'est fait

Today, j'ai passé mon premier entretien de contrôle à l'ONEM. Un peu stressée même si ce n'est que routine et que j'avais de quoi justifier ma recherche d'emploi sur les 12 derniers mois. Et effectivement, ce ne fut que routine, passé comme une lettre à la poste...


Quelques questions sur ma situation, vérifications des données qu'ils avaient en leur possession, sur mes méthodes de recherche d'emploi et puis la facilitatrice (c'est comme ça qu'on appelle ces contrôleurs-là) a rapidement feuilleté mon classeur de démarches des 12 derniers mois. C'est que ça commence à se remplir ! Et puis, hop, évaluation positive. Une bonne chose de faite !


Et puis cet aprem', pcq j'avais la réponse, le gsm à portée de main, j'ai tenté de participer à un jeu radio. Le mix sur Vivacité. Et là, surprise, on m'a rappelé. Passée en radio, reconnu 8 des 10 titres proposés dans la catégorie que j'avais choisi (chanteurs pour enfants, ndlr) et comme personne n'a fait un meilleur score, c'est moi qui ai remporté le cadeau. Une radio amphibie avec port usb (pour la clef du même nom) et emplacement carte mémoire. Bon, j'avoue, je savais pourquoi je jouais mais au pire ça amusera mon père et ça mettra un peu de musique dans notre salle de bain lol.

20:41 Écrit par mariposa dans De tout et de rien | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : concours, job, des betises |  Facebook |

Soirée festive locale d'Ecolo

Vendredi passé, il y a pile une semaine donc, je me suis rendue à la soirée organisée par la locale d'Ecolo dans mon petit village. Etant membre depuis peu, me suis dit que c'était une bonne occasion de rencontrer du monde. D'autant plus que l'expérience du weekend Ecolo J m'avait bcp plu.


Soirée "Auberge Espagnole" où chacun apportait un plat. Et vous devinerez peut-être aisément ce que j'avais choisi de préparer. Non ? Pas d'idées ? Une tortilla de patatas :) . Ce n'était que mon deuxième essai de réussir une tortilla et j'en étais assez fière... Bon la tortilla c'est aussi un plat très simple à préparer (à l'exception de la phase où il faut la retourner pour parachever la cuisson de l'autre côté) et puis le côté pratique, pour ce genre d'occasion, c'est qu'elle peut aussi bien faire office de zakouskis, d'entrée ou de plat principal et qu'elle peut se manger froide, tiède ou chaude. (Si cela vous intéresse, je posterai prochainement la recette).


Bref. Mise à part une petite déception qu'il n'y ait pas plus de jeunes (moi et une autre fille qui a un peu le même parcours que moi) à cette soirée, ce fut très sympa. J'ai appris plein de choses sur la vie de la commune et sur tout un tas d'autres sujets. Rencontré ma prof de morale du secondaire. Qui ne m'avait pas reconnu (paraît que j'ai pas mal changé ms c'est clair que passer du court+lentilles au long+lunettes, oui c'est un sacré changement). Mais une fois qu'elle a su mon prénom et que je l'avais eu comme prof, elle s'est souvenue de mon nom. Et d'un livre dont j'avais du parler en classe, qu'elle avait lu grâce à moi et qui lui avait bcp plu...


Ce fut donc une petite soirée agréable...

jeudi, 27 août 2009

Malgré la distance...

Je pensais écrire à nouveau sur Juan, sur ce que je ressentais deux mois après notre rencontre et notre séparation forcée. Mais je me rends compte que la situation est plus ou moins la même que ce que j'en disais .


Ce qu'il y aurait à rajouter c'est une bonne dizaine de mails échangés en plus, encore plus de sms, parfois très longs et toujours superbes, proches de la poésie et quelques coups de fil. Qu'au fil du temps, je suis réellement touchée par ces si jolis messages écrits rien que pour moi, que je commence même à attendre avec impatience. Qu'au fil des mails où j'en apprends un peu plus sur lui et où il m'apporte énormément (confiance et soutien au moment où j'en ai besoin), j'ai juste envie d'en découvrir encore plus.


Mais je sais aussi que la distance induit une espèce d'idéalisation. J'ai peut être tendance à me méfier un peu trop, à rester un peu en recul face à ses démonstrations. Sans doute par peur d'une nouvelle déception. Peut être par simple prudence. Car quoi de plus irréelle, d'intangible qu'une relation à distance basée sur quelques instants fugaces ?Je nage entre m'accrocher à lui, à son souvenir, et garder une certaine distance.


Une chose est cependant certaine. Si j'étais là-bas ou lui ici tout serait plus clair dans ma tête...

11:15 Écrit par mariposa dans Amor Amor | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : doutes, amor amor, juan |  Facebook |

mercredi, 26 août 2009

Bientôt à Madrid ?

Today, suis allée au département mobilité internationale du Forem. Et ça y est, c'est fait. Ma convention de stage est signée ! Pleins de bonnes nouvelles quant à ce à quoi on a droit, pleins de formalités administratives et de documents à scanner, envoyer, remplir, conserver. Mais ça fait partie du jeu !


Et donc, à moins que le boulot idéal ne fasse surface avant mon départ, dans deux mois je m'envole vers Madrid.  Pour trois mois de stage dans une ONG; Déjà presque un appart', j'attends de voir les photos ms vu comme il est super bien situé, je crois que je ferais l'impasse sur le fait que c'est un "bajo" (sous sol). Et puis mon futur coloc' est un couchsurfer, alors ça devrait bien se passer ;) !

 

Yeeepeee !

 

 

20:02 Écrit par mariposa dans Un stage en Espagne ? | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : stage, ong, madrid, appart |  Facebook |

Sur la bonne voie !

Yipee ! Dernièrement, j'ai l'impression d'avoir fait pas mal de progrès niveau conduite. Je crois que je ne suis cependant pas encore prête à repasser à l'auto-école pour le fameux papier qui me permettrait de parfaire mon apprentissage en conduisant seule.


Trop de stress et de doute. En ville surtout. Où il me semble que la situation peut basculer d'une seconde à l'autre. Parce que les manoeuvres sur parking, j'aime encore bien. Parce qu'en dehors de la circulation, il ne faut plus s'attendre au pire venant des autres et de soi. Parce que c'est un peu comme un défi, un casse-tête logique : Comment faire rentrer sa voiture entre les piquets (hé oui, pour l'instant le test en real life avec deux vraies voitures n'est pas d'actualité... je m'en sors bien ms il m'arrive encore de les froler !).


Même ma mère est un chouia plus à l'aise quand on va conduire. Jamais plus d'un quart d'heure-vingt minutes d'un coup. Au délà, elle stresse trop mais elle reconnait que son stress est un peu excessif car je m'en sors plutôt bien. Mais bon, il faut dire que l'on fait aussi toujours plus ou moins le même trajet. De la maison au parc à conteneurs.


Bref, la route est encore longue jusqu'au permis mais au moins j'avance !

13:30 Écrit par mariposa dans Mariposa au volant | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : doutes, au volant |  Facebook |

mardi, 25 août 2009

Sport, sport, sport (à chanter sur l'air de boys boys boys)

Dans le post précédent, je faisais état de mes quelques efforts pr me bouger un minimum. Et j'y faisais allusion à mon irrégularité chronique dans la pratique du (des) sport(s).


Brièvement, depuis que j'ai 5-6 ans, j'ai du m'essayer aux sports suivants, plus ou moins longtemps, avec plus ou moins de régularité : danse classique, gymnastique, basket ball, athlétisme (mon grand-père était entraineur), danse, aérobic et un nombre certain de variantes en tt genre, "muscu" (en club de fitness), natation et de nombreux cours de danse (latino, salsa, break, modern jazz, orientale,..). Ma fidélité à l'un ou l'autre a pu aller de quelques mois à quelques années. Mis à part dans mes années de kot où j'avais une liberté de mouvement totale, je n'ai jamais pratiqué deux sports différents sur une même période (et vui, la règle des familles nombreuses : pas possible de conduire tout le monde tous les jours à des endroits différents).


Bon, je ne vais pas vous faire un looong et ennuyeux descriptif de tout cela mais en gros, j'ai souvent ou abandonné un sport suite à une blessure (micro déchirure musculaire, tendinites ou entorses- et je dois avouer que dans ce domaine, j'ai la médaille d'or haut la main) ou abandonné suite à une envie plus forte d'essayer autre chose ou tout simplement quand l'envie, le plaisir était parti.


Pour vous donner une idée de l'irrégularité de ma pratique sportive, j'ai pu lors de mes 10 mois à Liège, aller au club de fitness tout proche de mon kot 2 heures par jour pour passer à rien du tout une fois de retour chez moi. J'ai pu durant quelques semaines d'été à Logroño, faire au moins une heure de sport/jour (batuka, danse du ventre, aerobic, tai chi-il faut dire que c'était entièrement gratuit durant le programme été de la ville) pour ensuite revenir à rien du tout...


Et je crois que cette "instabilité sportive" est loin de se stabiliser... En effet, question envie, il y a toujours de nouvelles choses que je veux essayer...surtout niveau danse ! Je voudrais continuer la salsa et les danses latinos mais aussi pouvoir suivre de l'orientale. J'adore les cours péchus de fitness et des trucs plus calmes style tai chi me plaisent aussi beaucoup. Bref, je crois que je fonctionnerai toujours en fonction de l'offre là où je me trouve, dans mes moyens, selon le temps dont je dispose et qui correspond à mes envies. Et donc toujours changeant(e)(s).