jeudi, 27 août 2009

Malgré la distance...

Je pensais écrire à nouveau sur Juan, sur ce que je ressentais deux mois après notre rencontre et notre séparation forcée. Mais je me rends compte que la situation est plus ou moins la même que ce que j'en disais .


Ce qu'il y aurait à rajouter c'est une bonne dizaine de mails échangés en plus, encore plus de sms, parfois très longs et toujours superbes, proches de la poésie et quelques coups de fil. Qu'au fil du temps, je suis réellement touchée par ces si jolis messages écrits rien que pour moi, que je commence même à attendre avec impatience. Qu'au fil des mails où j'en apprends un peu plus sur lui et où il m'apporte énormément (confiance et soutien au moment où j'en ai besoin), j'ai juste envie d'en découvrir encore plus.


Mais je sais aussi que la distance induit une espèce d'idéalisation. J'ai peut être tendance à me méfier un peu trop, à rester un peu en recul face à ses démonstrations. Sans doute par peur d'une nouvelle déception. Peut être par simple prudence. Car quoi de plus irréelle, d'intangible qu'une relation à distance basée sur quelques instants fugaces ?Je nage entre m'accrocher à lui, à son souvenir, et garder une certaine distance.


Une chose est cependant certaine. Si j'étais là-bas ou lui ici tout serait plus clair dans ma tête...

11:15 Écrit par mariposa dans Amor Amor | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : doutes, amor amor, juan |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.