vendredi, 03 juillet 2009

Ya el lunes, snif

(Déjà lundi, snif)

 

Lundi.


Fin de ces quelques jours à Logroño. Et matinée des adieux. D'abord Jana à 7h30 avant de partir au boulot. Ensuite Raquel, entre son retour de Haro pour la batalla del vino à laquelle je ne suis finalement pas allé et son départ pr le boulot aussi et un peu plus tard Bego. N'ai pas osé déranger Arantxa qui dormait encore lorsque j'ai refermé la porte de l'appart derrière moi un peu avant 9h.


Et oui, pcq Juan tenait absolument à ce qu'on aille déjeuner ensemble avt mon départ... Connaissant la ponctualité espagnole (lol), mon bus partant à 10h30, j'avais donc fixé le rdv à 9h00. Bien m'en a pris parce qu'il est arrivé en courant à 9h30 (panne de réveil apparemment).  Ce qui m'a donc laissé le temps d'aller retirer un peu de sous au distributeur tout proche et d'acheter mon billet d'autobus...

Bref. 9h30 donc. Je retrouve Juan devant l'appart. Direction un café tout proche pour le petit dej. Café et croissants (enfin pr moi ce sera un Cola-Cao, le Nesquik espagnol). Pfff... j'aimais autant détester les au revoir, moi. Et pourtant, j'en ai eu plus que mon dû l'année passée entre les départs des autres volontaires et puis finalement le mien. A croire que chaque départ d'Espagne se fait plus difficile (bon, contrairement à décembre de l'année passée, je n'ai pas pleuré quand l'autobus est sorti de Logroño ni quand l'avion a décollé... ms j'avoue que je n'en menais pas large lors de ce déjeuner avec Juan). Derniers instants.

Vers 10h15, on est sorti du café, traversé la rue (et vui, pratique d'habiter à proximité de la station d'autobus) et puis on a attendu l'arrivée de l'autobus. Est resté sur le "quai" jusqu'au départ de l'autobus...qui est finalement parti aps plus de 15 min de retard.


Et un peu plus d'une heure après mon départ, il m'envoyait déjà un sms pr me dire que je lui manquais... (pas un peu rapide, ça ? ;) )


Le reste n'est plus que détails peu intéressants du voyage. Arrivée à la gare de Zaragoza, prendre le bus pr l'aéroport, attendre deux heures l'embarquement dans cet aéroport minuscule et enfin le retour à la maison. Nostalgie (tristesse?) et fatigue, les mots de cette journée....

 

16:16 Écrit par mariposa dans Logroño, La Rioja, España | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : snif, juan, logrono |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.