jeudi, 02 juillet 2009

El viernes de las sorpresas

Vendredi.

 

Début de journée en douceur : petit dej devant les infos espagnoles deuxième, douche et hop il est déjà l’heure de mon rdv avc Lara…qui arrivera avc une demi-heure de retard pcq elle ne s’est pas réveillée. Oooops. Enfin, le petit café se transformera en petit dej pr elle et aps une tite heure de papote, nous voilà parties pour une séance repérage pré-solde… qui se terminera chez Santos Ochoa et qui se soldera par l’achat de deux livres pour moi :D .

 

Retour à l’appart et attente de Jana… qui rentre complètement crevée du boulot. 20 min pr souffler et on enfile les maillots, on va chercher le vélo et zou à la piscine…ou pas. En chemin, on change d’avis : va pour la bronzette dans un parc. Aps 20 min de « promenade », Jana reçoit un appel de Paco. Changement de programme : il vient nous chercher, on va ds la piscine de son appart’. Et nous voilà à courser sur le chemin du retour. Et moi, essoufflée à tenter malheureusement de suivre le rythme imposé pr Jana. Finalement, prenant pitié de moi, elle rentre seule à l’appart, moi je vais rendre le vélo et les attendre là. Une dizaine de minutes aps avoir déposé le vélo et récupéré un peu, voilà que je vois Shadi ! Absent du bureau de Coopera hier, il n’en revenait pas de me voir là ! Le temps de discuter 5 min et voilà déjà Jana et Paco… Direction la piscine !

 

La piscine n’est pas très grande ms le paysage alentour est superbe : elle se trouve au pied de la montagne… ce qui fait qu’une heure à peine après être arrivés, celle-ci se trouvait déjà à l’ombre snif snif. Mais quel bonheur de plonger ds l’eau, même un peu froid avc la chaleur qu’il faisait !

Nous rejoindrons ensuite, un voisin de Paco et un ami, Juan. Et une fois l’espace piscine complètement à l’ombre, petit apéro : chorizo et bières…


L’heure tournant et Paco et Jana ayant des courses à faire, c’est finalement Juan qui m’a ramené à Logroño. Très vite, il m’a proposé d’aller diner ensemble. N’ayant aucun plan pour la soirée et le trouvant sympa, j’ai accepté. Et puis, j’ai laissé se passer ce qui s’est passé… Complètement pas prémédité, me suis simplement laissée porter par les événements et ne suis rentrée à l’appart que le lendemain soir…

 

Les commentaires sont fermés.